la femme
Accueil Témoignages Apocalypse Les ministères Etudes Chants gratuits Bibles  Page Liens

Ga.3-28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre,

il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ.

(certains se servent de ce passage pour affirmer que la femme bénéficie des mêmes droits que l'homme concernant

le service mais ce passage se réfère uniquement au Salut )


1 Timothée 2:12 Je ne permets pas à la femme d‘enseigner

ni de prendre de l’autorité sur l’homme mais elle doit demeurer dans le silence.

"didasko (did-as’-ko) didaskw forme du verbe primaire dao (apprendre)

enseigner :

tenir un discours aux autres pour les instruire, avoir des discours didactiques

être un enseignant

remplir la tâche d’enseignant, se conduire comme un professeur instruire

donner l’instruction

faire assimiler une doctrine ce qui est enseigné ou encouragé

expliquer ou exposer une chose enseigner quelque chose à quelqu’un !


La charge d'évêque est réservée à IL et non à ELLE, ainsi l'a voulu Dieu.

Avoir la Foi, c'est obéir car seule l'obéissance mène au salut

tandis que toute désobéissance mène à la ruine.

Or, la sanctification est très importance dans la vie du chrétien

car c'est elle au final qui nous revêt de la Sainteté de Dieu.

Autrement, nous serons trouvés nus...


Ce n'est pas être "matcho" ou "misogyne" que de refuser à la femme le droit d'enseigner.

Tout simplement, Dieu ne le veut pas...

Pour enseigner il est dit:

2 Aussi faut–il que l’épiscope soit irréprochable, mari d’une seule femme,

qu’il soit sobre, pondéré, courtois, hospitalier, apte à l’enseignement,

La question est:

Comment une femme pourrait-elle être le mari d'une seule femme ?

La femme n'est donc pas apte à l'enseignement.

Mais il est dit:

11 Pendant l’instruction, la femme doit garder le silence, en toute soumission.


Dans l’Église, nous voyons d’emblée des femmes se distinguer par leur piété et leurs bonnes œuvres :

Dorcas Ac 9:36, Marie, la mère de Jean-Marc Ac 12:12, Lydie Ac 16:14, Priscille Ac 18:26, les filles de Philippe Ac 21:8-9.


L’apôtre Paul ne reconnaît pas à la femme le ministère de l’enseignement ni de la direction

réservée à l’homme 1Ti 2:11-12 ; 1Co 14:33-35 ;

mais, en précisant l’ attitude qui convient, il parle de la femme « qui prie ou qui prophétise » 1Co 11:5 ; 1Co 14:3-4 ; Ac 21:8-9.

Il mentionne plusieurs femmes qui ont été ses collaboratrices dans l’œuvre de Dieu et qui l’ont personnellement

assisté Ro 16:2-4,6,12 ; Ph 4:3).


Il y avait en effet des diaconesses dans l’Église primitive Ro 16:1-2 ; 1Ti 3:11

et des veuves mises sur un certain rôle, chargées de toutes sortes d’œuvres d’assistance 1Ti 5:9-10 ;

aux malades, aux personnes en difficultés ...

les femmes d’expérience devaient avoir à cœur d’instruire les jeunes Tit 2:3-5.

de l'évangélisation ...


Le ministère de prophète est un ministère attaché à la Parole.

Tous les ministères, d'ailleurs, le sont également, chacun dans un domaine différent.

Les dons qualifient...

Le ministère doit être le fidèle reflet de la Parole de Dieu.

A chaque ministère sera accordé des dons.

Ces derniers sont distribués par le Saint-Esprit comme il le veut.

L'intelligence de l'homme doit totalement disparaître pour laisser entièrement la place au Saint-Esprit.

La prophétie est un don qui peut être accordé à tous.

La prophétie se reconnaît à ceci: Elle exhorte, console édifie...

Le prophète est un ministère de l'apostolat.

Prophète est prophétie sont distincts.

Si la femme ne peut exercer un ministère rattaché à la Parole elle peut néanmoins exercer le don de prophétie

car ce don est donné à quiconque le demande. La femme ne peut donc pas être "prophète" mais elle peut

Prophétiser.

Le don de prophétie n'est pas un ministère...C'est un don.

Ce qui a pu se passer dans l'Ancien Testament, disparaît dans le Nouveau où il s'agit de l'Eglise de Christ

dont chaque assemblée doit se conformer à l'autorité du Saint-Esprit.

L'assemblée, par sa volonté, est gardée et enseigner par des Anciens aux ministères

divers et différents dont aucune femme.

Son rôle s'arrête au diaconat.

Pourquoi Jésus n'a t-il pas choisi une femme parmi ses apôtres ?

Or, le ministère de prophète est un ministère qui dépend de l'apostolat...

Et, la femme n'y a pas part.

  


…..........................................................................................................................................................................................


"Femmes, soyez soumises chacune à votre mari comme au Seigneur"(Ephésiens 5:22a)

Il y a beaucoup d'enseignement sur la soumission de la femme dans le foyer, beaucoup de chrétiennes ne supportent pas cet enseignement parce qu'elles pensent que cela implique qu'elles sont inférieures, mais cela provient d'une incompréhension fondamentale des relations entre époux et épouses.
Pour avoir l'autorité, il faut se placer sous l'autorité, tel est le principe qui régit les relations au sein du foyer, quand le mari se trouve sous l'autorité de Christ, il a l'autorité de Christ, quand la femme est sous l'autorité de son mari, elle a l'autorité de son mari à la maison, mais si un maillon de la chaine se casse, alors l'autorité dans le foyer est rompue, voici le principal problème de beaucoup de foyers actuels, en occident et dans beaucoup d'autres pays, il y a un effondrement de l'autorité parce qu'un maillon de la chaine n'est pas à sa place, ce peut etre le mari qui n'est pas soumis à Christ ou la femme qui n'est pas soumise à son mari, souvent les deux ne sont pas à leur place, le résultat est le désordre, la mésentente, la rébellion et le divorce, il se peut que tu voyages dans le monde entier avec ta valise et que tu preches à des milliers de personnes et que tu les fassent alluer vers l'autel à la fin de tes sermons, mais si ta maison n'est pas en ordre aux yeux de Dieu, tu es un échec et desirant fort etre une reussite aux yeux de Dieu, je t'en prie de prendre cela à coeur, le résultat sera que tu commenceras à voir ton foyer et tes responsabilités parentales d'une autre manière.

Jésus-Christ disait: "Moi et le Père, nous sommes un", il y avait une parfaite harmonie entre Jésus et son Père, parce qu'il faisait un avec le Père, Jésus-Christ était aussi l'égal du Père, cela veut dire qu'il avait un droit divin d'etre égal avec Dieu, il était Dieu et de la meme manière que l'époux et sa femme font un, la Bible nous dit qu'ils sont une seule chair, un morceau de cette chair ne peut pas etre inférieure à un autre, toutes les parties sont identiques, la soumission de la femme envers son mari n'implique en aucun cas une notion d'infériorité car l'écriture indique clairement que Dieu considère le mari et la femme égaux dans le corps(Galates 3:28)

Dieu exige que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père, lui-meme a honoré le Fils en plaçant toute la création sous ses pieds, le Père se réjouit d'honorer le Fils, il désire l'élever pour que toutes choses soient placées en dessous de lui, il n'est jamais question que le Père abaisse son Fils ou essaie de s'approprier plus d'honneur qu'à son Fils, c'est le désir du Père d'honorer, de promouvoir et d'établir Jésus-Christ au-déssus de toute la création, l'attitude du mari envers sa femme devrait refléter celle du Père envers Jésus, l'époux devrait se réjouir d'honorer et d'élever son épouse, il devrait faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu'elle se sente respectée, honorée, louée et estimée, Dieu le Père ne tolérera pas le moindre outrage envers Jésus, et surtout n'en fera pas lui-meme, l'attitude du mari envers sa femme, devrait etre précisement la meme chose, la femme ne devrait pas avoir besoin de chercher son propre honneur ou établir sa position, le mari devrait le faire pour elle, de cette façon, toute suspicion d'infériorité est otée, que se passerait-il si nous les hommes, considérions sans cesse nos épouses de cette façon?, dans la pluspart des cas, elles reconnaitraient notre position de chef de bon coeur et avec joie, elles ne désireraient plus se battre pour leur reconnaissance ou leur indépendance..

Dans Hébreux 1:3 l'auteur dit que Jésus-Christ est le reflet de sa gloire, dans 1Corinthiens 11:7 "Paul nous dit que la femme est la gloire de l'homme", ici encore il existe un parallèle entre la relation de Dieu le Père et Jésus, et celle du mari et de sa femme, le Père révèle sa gloire en la personne de Jésus-Christ, le mari révèle sa gloire en la personne de sa femme, si une épouse est paisible, tranquille et comblée cela procure de la gloire à son mari, cela montre à son époux qu'il la traite comme elle doit l'etre, mais si une l'épouse est amer, pleines d'amertume et ne se sent pas en sécurité, cela procure le déshoneur à son époux, cela montre qu'il échoue dans ses responsabilités envers elle, on demanda un jour à un prédicateur très connu si Monsieur untel était un bon chrétien, il répondit: "je ne sais pas; je n'ai pas encore rencontré safemme, je vous le dirai après l'avoir vue".

Jésus-Christ disait: "Mon Père est plus grand que Moi", voici un paradoxe apparent: "Jésus-Christ est l'égal du Père cependant il dit que le Père est plus grand, il est dit de Jésus-Christ qu'il n'a point regardé comme une proie à arracher d'etre égal avec Dieu, il ne s'est pas battu pour la reconnaissance ou l'autorité mais s'est soumis lui-meme volontairement au Père et a permis à son Père de remplir son role légitime de chef, en restant dans un état de soumission à son Père, Jésus-Christ a maintenu l'unité divine, s'il avait abandonné sa place de soumission volontaire, l'unité divine aurait été rompue, de plus meme si l'épouse fait un avec son mari, et pour cela est aussi son égal, Dieu l'invite à se soumettre à son mari pour sauvegarder l'unité et l'ordre dans la maison, si elle refuse il y aura une rupture de l'unité dans le foyer, et le désordre en résultera, des milliers de femmes chrétiennes heureuses affirmeront que la place de protection et le fait d'etre couvertes sous l'autorité de leurs époux, est éffectivement une place désignée par Dieu assurant la paix et la sécurité, cependant cela place une énorme responsablité sur la femme, cela signifie qu'aucun homme ne peut vraiment etre le chef de son foyer à moins que sa femme se soumette à son autorité, aucune tete ne peut fonctionner sans que le cou ne la tienne et aucun homme ne peut véritablement etre la tete du foyer sans la soumission volontaire et le soutient de sa femme.

Que passe-t-il si l'un des partenaires ne parvient pas à occuper sa place ordonnée par Dieu dans la maison? est ce que cela décharge l'autre partenaire de sa responsabilité? Non! la responsabilité fondamentale de chaque partenaire est envers Dieu, pas envers l'autre partenaire, chacun a une place d'obeissance à prendre devant Dieu et la conduite de chaque partenaire ne change pas cela, c'est la meme chose entre le mari et son épouse, un jour nous devrons tous comparaitre devant le tribunal de Christ, ce jour là on ne demandera pas au mari de répondre pour la conduite de sa femme, ni à la femme pour celle de son mari, chaque partenaire répondra directement au Seigneur Jésus-Christ.