Accueil Témoignages Apocalypse Les ministères Etudes Prophétie 2007 Chants gratuits Bibles  Page Liens





                                                                                   JE CHANTE COMME UN CANARD


J'ai très souvent été, soit l'objet, soit le témoin de l'humour de Dieu, qu'en fait, je qualifierai plus volontiers de l'Amour de Dieu.


Le souvenir qui me vient en premier à l'esprit me ramène dans une Eglise de Nice, rue Boyslève. La veille de ce dimanche de culte, je parlais à Dieu du problème de ma voix rauque, trop basse pour que je puisse aisément chanter les cantiques de l'Eglise.


Avant mes 13 ans j'avais une voix aiguë, je pouvais chanter n'importe quel accord et j'avais même du succès à l'école. Depuis que ma voix a muée, j'ai gardé l'oreille musicale, mais je me sens terriblement handicapé par mes cordes vocales trop rigides.


Je confessais à Dieu que j'aimais les cantiques mais que devoir chanter avec cette voix était un supplice pour moi.


Le lendemain, arrivé tôt au culte, je m'asseyais à un endroit dégagé et je me souviens parfaitement que j'étais en chemise blanche car, étant au printemps, je n'avais pas pris de veste.


Le culte commença et le Pasteur MUZART déclara que nous attendions, d'une minute à l'autre, des invités très spéciaux ! Effectivement, pendant que quelques prières s'élevaient, un groupe fit irruption dans l'Eglise ! Ils se jetèrent littéralement sur les sièges qui m’environnaient sur deux rangées et, chose curieuse, ils portaient tous des chemises blanches, identiques à la mienne.


Je compris la situation lorsque le Frère MUZART déclara que le groupe musical venu de Saint- Etienne nous offrait le privilège de chanter au milieu de nous ce matin là. Et moi, je me retrouvais au centre de cet orchestre, moi le chanteur à la voix de bois !


Je soufflais alors à l'oreille de mon voisin : Je suis là par hasard, je ne suis pas des vôtres et, de plus, je chante comme un canard ! Il me répondit : Fais semblant !


Ah mais, je n'aimais pas du tout cette situation. Je regardais discrètement si je pouvais m'échapper à droite ou à gauche pour rejoindre mon "monde", mais ils étaient à l'aise comme c'est pas permis ! J'étais cerné, bloqué, coincé, honteux, etc…


Tout à coup, je me suis souvenu avoir, la veille, dit à Jésus que j'avais des problèmes pour chanter ! Par conséquent, il ne fallait pas chercher le pourquoi de cette situation ! Nous dirons que c'était la "providence".


Pour couronner le tout (ou moi, peut-être), le groupe se leva comme un seul homme et se mit à chanter le premier chœur.


D'abord surpris de me retrouver assis, tout petit au milieu d'eux, je me décidais à prendre le risque de sauver au moins les apparences et de me lever. Que personne n'aille penser que l'un des leurs ai été malade !


A ma grande surprise, une partie du groupe entonna un chant très haut dès le début et, au moment du refrain, mes voisins seuls chantaient avec des voix plus basses qu'Ivan REBROFF... Après quelques secondes d'écoute attentive du chant je suivais très facilement le rythme, d'autant plus qu'ils étaient aussi handicapés que moi quant au ton de leur voix.


Je compris très vite le message du Seigneur… quelle que soit notre voix, nous avons tous une place et une "voie" à suivre...

GP


                                                                             I SING LIKE A DUCK


I have very often been either the object or the witness of God's humor, which in fact I would more willingly describe as God's Love.


The memory that comes to mind first brings me back to a church in Nice, rue Boyslève. On the eve of this Sunday of worship, I spoke to God about the problem of my hoarse voice, too low for me to easily sing the Church's hymns.


Before I was 13 years old I had a high voice, I could sing any chord and I was even successful at school. Since my voice has changed, I have kept my musical ear, but I feel terribly handicapped by my too rigid vocal cords.


I confessed to God that I loved hymns but that having to sing with that voice was a torture for me.


The next day, when I arrived early for worship, I sat in a clear place and I remember perfectly well that I was in a white shirt because, being in the spring, I hadn't brought a jacket.


The service began and Pastor MUZART said that we were waiting, any minute now, for very special guests! Indeed, while some prayers were being raised, a group broke into the Church! They literally threw themselves on the seats surrounding me in two rows and, curiously enough, they all wore white shirts, identical to mine.


I understood the situation when Brother MUZART declared that the musical group from Saint-Etienne offered us the privilege of singing in the middle of us that morning. And I found myself at the centre of this orchestra, the singer with the wooden voice!


I was whispering in my neighbour's ear: I'm here by chance, I'm not one of you and, moreover, I sing like a duck! He answered me: Pretend!


Ah, but I didn't like this situation at all. I was discreetly looking to see if I could escape to the right or left to join my "world", but they were comfortable as it is not allowed! I was surrounded, blocked, stuck, ashamed, etc....


Suddenly, I remembered having told Jesus the day before that I had problems singing! Therefore, it was not necessary to look for the reason for this situation! We will say that it was "providence".


To crown it all (or me, perhaps), the group got up as one man and started singing the first choir.


At first surprised to find myself sitting, very small in the middle of them, I decided to take the risk of at least keeping up appearances and getting up. Let no one think that one of their own has been sick!


To my great surprise, part of the group sang a very high song from the beginning and, at the moment of the chorus, my neighbours alone sang with lower voices than Ivan REBROFF... After a few seconds of attentive listening to the song, I followed the rhythm very easily, especially since they were as handicapped as I was in the tone of their voice.


I very quickly understood the Lord's message... whatever our voice, we all have a place and a "way" to follow...

Site translated into English (at the bottom of each page)