Accueil Témoignages Apocalypse Les ministères Etudes Chants gratuits Bibles  Page Liens














épidoptère"

 

à l'instar de la chenille qui nous place devant une comparaison de ce combat

que doit livrer notre âme pour naître de nouveau.

Il est une scène pénible de voir la chenille dans le cocon qui se débat pour en émerger.

Pensez que si voulant l'aider pour lui faciliter la tâche vous coupiez le cocon dans

sa longueur ! celle-ci ne volerait jamais plus .

Car c'est dans sa lutte à se dépouiller de sa coquille extérieure que la chenille

développe ses ailes et se fortifie.

Il est dit que son combat pour sortir de son cocon est ponctué de plusieurs temps

d'arrêts, laissant croire qu'elle aurait abandonnée sa lutte, ou qu'elle serait morte.

Il y a des personnes pour qui nous prions, et des moments ou l'oeuvre semble

s'arrêter.

Mais c'est dans ces moments que nous devons nous garder de vouloir

intervenir dans sa vie "en incisant son cocon" dans le but d'apaiser ses souffrances.

Notre opportunité consisterait plutôt à introduire la personne qui souffre devant Dieu.

Nous avons tous à subir un moment de notre vie ce passage obligé à l'exil.

C'est dans cette solitude que Dieu veut nous parler, c'est dans ce cocon que

Dieu prépare notre métamorphose spirituelle, et c'est au temps choisi par Dieu

et à la suite de notre consécration que nous pouvons alors nous extraire

de notre vieille nature, pour vivre pleinement cette vie nouvelle en Christ.

Je crois que malgré les apparences, le vrai chrétien est déjà un papillon

extrait de son cocon.

C'est pourquoi le discernement s'impose toujours lorsque vous répondez

à un cri de détresse!